Déclaration mission et vision

Notre mission est de construire des ponts entre les artistes autochtones au Québec et des publics de tous âges. En créant des opportunités pour que ces artistes puissent s’exprimer, les Productions Feux Sacrés croient en la revitalisation et la réappropriation des arts et pratiques culturelles autochtones, traditionnellement enracinées dans les communautés. Par une approche qui favorise l’autochtonisation, nous souhaitons apporter une compréhension positive et meilleure des cultures inuites, métisses et des Premières Nations.

Notre mandat

Notre mandat principal consiste à mettre en œuvre des stratégiques pour contribuer à l’émergence et à la vitalité d’un écosystème culturel autochtone capable de relever les défis et lever les obstacles socioéconomiques auxquels sont confrontés les artistes et les jeunes autochtones. Nos initiatives servent également de tremplin à l’éducation culturelle et à la réconciliation entre nations. Enfin, nous initions le changement par trois actions qui contribuent à l’inclusion, à la revitalisation et au rayonnement des artistes autochtones :

  1. L’appui au développement des capacités par le soutien et la formation des artistes et artisans autochtones;
  2. La construction de « ponts » entre les artistes autochtones et les autres acteurs du secteur culturel;
  3. La production d’événements culturels pour les artistes et le grand public afin de favoriser une meilleure compréhension mutuelle et les échanges interculturels, de même que la production d’activités favorisant le développement du leadership chez les jeunes autochtones afin de favoriser la transmission culturelle intergénérationnelle;

Nos valeurs

Les valeurs qui sont à la base de notre organisme s’inspirent des valeurs des communautés autochtones et elles en sont le reflet :

  • Le respect des générations à venir
  • La transparence et l’égalité
  • Un impact concret sur le développement des artistes et de leurs communautés
  • La création de nouveaux rapports entre les différentes nations qui ont contribué au développement et à la richesse culturelle du Québec d’aujourd’hui
  • Une approche de partenariat, d’échange et de développement commun dans l’atteinte des objectifs
  • Une vision d’inclusion de tous les artistes et artisans

L'équipe de gestion

Nadine St-Louis,
nadine@productionsfeuxsacres.ca

Cécile Bond,
cecile@productionsfeuxsacres.ca

Gail Chamberlain
gail@productionsfeuxsacres.ca

Sophie Lacombe
sophie@productionsfeuxsacres.ca

Christine Massé
Comptable

Louise Senécal CPA
Auditrice

Conseil d'administration

Nom et poste au sein du C.A.

Notes biographiques

Contribution particulière

Gail Chamberlain
Coprésidente

Gail Chamberlain est membre de la première nation Wahnapitae alors que la majorité de sa famille provient du territoire non cédé de Wikwemikong, situé dans le nord de l’Ontario.

Mme Chamberlain a étudié à l’Université Concordia où elle a obtenu un diplôme en beaux-arts avec une spécialisation en dessin et peinture. Elle est une artiste reconnue depuis plus de 25 ans. Ses œuvres et son artisanat ont été exposés dans plusieurs grands rassemblements dans l’île de la Tortue (Montréal). Ses convictions en matière de préservation du patrimoine traditionnel et aussi dans une conception contemporaine de l’art et de l’artisanat des Premières Nations alimentent sa passion depuis près de 25 ans.

  • Activités de représentation
  • Déléguée aux activités culturelles et communautaires des PFS

Kevin Deer
Coprésident

Originaire du territoire mohawk de Kahnawake, Ka’nahsohon Deer est le faith keeper de la Mohawk Trail Longhouse située à Kahnawake depuis près de 40 ans. Impliqué dans le milieu de l’éducation depuis 32 ans,  M. Deer a obtenu sa licence en éducation à l’Université McGill en juin 1996. Pendant toute sa carrière, il s’est consacré au  maintien et à l’amélioration de la langue et de la culture mohawk, d’abord à ses débuts dans les Six Nations (Ohswe:ken) en septembre 1988, puis au cours des 30 dernières années,  passées à l’école d’immersion mohawk de Karonhianonhnha à  Kahnawake, où il a progressé dans des fonctions successives d’enseignant, de directeur adjoint et de directeur. Il est toutefois retourné en salle de classe pour dispenser des programmes de santé dans les groupes de garderie, dans les classes de maternelle et de première et deuxième années.

Kevin Deer est aussi le vice-président par intérim de l’Institut technique des Premières Nations, où il utilise ses connaissances, son expérience et son expertise pour faire de l’institution un modèle susceptible d’influencer le monde entier.

  • Aîné, gardien des enseignements traditionnels dans la réalisation de la mission des PFS
  • Activités de représentation

Marlene Hale
Vice-présidente

Marlene Hale, dont le surnom d’enfance était Maluh, est née à Smithers, en Colombie-Britannique, au sein d’une famille issue de la nation Wet’suwet’en. Diplômée du programme culinaire du Vancouver Community College, et après plusieurs années d’expérience dans des cuisines professionnelles, elle décroche un emploi au prestigieux Vancouver Club. Son dévouement et ses talents culinaires impressionnent le chef Tamas Ronyai, qui l’encourage à participer à un programme d’échange de chefs à l’étranger. Elle passe ainsi deux mois à Budapest, la ville natale du chef Ronyai, travaillant dans des restaurants et des cuisines d’hôtel, puis séjourne un mois à Londres, où elle se joint à l’équipe du célèbre chef Anton Edelmann à l’hôtel Savoy. De retour à Vancouver, elle ouvre le restaurant Chef Maluh’s Catering, spécialisé dans la cuisine des Premières Nations de la côte ouest. En plus d’assurer un service de traiteur lors d’événements prestigieux, elle donne des cours de cuisine et travaille à éduquer les membres des Premières Nations sur des sujets liées à l’alimentation, tels que l’obésité et le diabète chez les enfants.

Dans son cours « Mind, Body & Spirit », les étudiants acquièrent des compétences culinaires de base en mettant l’accent sur l’achat d’aliments sains avec un budget limité et la préparation de repas nutritifs pour aider à renforcer leur système immunitaire. De plus, ils travaillent avec les aînés issus des communautés afin de planter, d’entretenir et de récolter des légumes verts et des légumes biologiques dans un jardin communautaire autochtone. L’une de ses expériences les plus enrichissantes a été celle réalisée auprès d’un groupe de personnes séropositives, issues des Premières Nations.

En 2012, Mme Hale s’installe au Québec, à Sainte-Anne-de-Bellevue, où elle enseigne la culture et la cuisine, assure un service de traiteur et donne des ateliers. Elle travaille aussi auprès de plusieurs universités, institutions, écoles, parcs publics, galeries d’art autochtones et d’autres organisations des Premières Nations.

  • Aînée, gardienne de savoirs culturels traditionnels
  • Activités de représentation

Marisa Barkhouse
Trésorière

Mme Barkhouse est diplômée de l’Université McGill, où elle a obtenu un baccalauréat en commerce (2016) ainsi qu’un diplôme d’études supérieures en comptabilité publique (2017).
Elle a rejoint le groupe de services consultatifs transactionnels d’EY en 2019. Auparavant, elle a acquis de l’expérience en certification et a œuvré auprès de clients de différentes industries : vente au détail, services financiers, entreprises de télécommunication et manufacturières.

Mme Barkhouse est membre de l’Ordre des comptables professionnels agréés et détient le titre de CPA auditrice. Elle est aussi membre des Premières Nations Namgis vivant sur l’île de Vancouver.

  • Conseillère financière
  • Vérification

Hélène Binette
Secrétaire

Ayant cumulé près de 30 ans de service dans la fonction publique québécoise, Mme Binette a pris sa retraite en 2017, après avoir occupé durant 5 ans le poste de directrice générale de la Direction générale de Montréal du ministère de la Culture et des Communications.

Diplômée du Conservatoire de musique du Québec (piano) et de l’Université de Montréal (écriture musicale), elle a débuté sa carrière comme pianiste professionnelle et compositeure pour le théâtre. Aussi détentrice d’une maîtrise en administration publique, elle a été directrice générale de RIDEAU, le réseau des diffuseurs professionnels de spectacles du Québec, de 1999 à 2012, au retour d’un séjour de trois ans à Toronto, où elle a été responsable des services culturels au Bureau du Québec.

Aujourd’hui, Mme Binette travaille comme consultante, notamment auprès du ministère de la Sécurité publique, et comme bénévole auprès d’organismes communautaires.

  • Conseillère en gestion stratégique
  • Rédaction documentaire

Nos partenaires

PARTENAIRES

partenaires pfs v03

Historique et réalisations

Un événement annuel pour réunir artistes autochtones et ceux des autres communautés culturelles

En juin 2013 et 2018, à l’occasion de la Fête Nationale des Autochtones le 21 juin, les Productions Feux Sacrés ont présenté le Rendez-Vous des Arts Métissés, un événement de 3 jours réunissant les artistes autochtone et les artistes d’autres communautés culturelles afin de créer un lieu commun de visibilité et d’échange avec le public.

L’EXPOSITION 11 NATIONS : UNE RÉUSSITE QUI CONFIRME LE POTENTIEL ET L’INTÉRÊT POUR L’ART AUTOCHTONE.

De décembre 2011 à décembre 2012, les Productions Feux Sacrés ont présenté l’Exposition 11 Nations à Montréal, au Marché Bonsecours, afin de faire connaître les artistes et l’art autochtone actuel au cœur d’un marché de l’art majeur. Au terme de l’Exposition, les Productions Feux Sacrés ont créé l’Espace Culturel 11 Nations afin que les œuvres des 22 artistes autochtones qui ont participé à l’évènement temporaire demeurent accessibles au public pour une année supplémentaire.

L’exposition puis l’Espace Culturel 11 Nations ont ainsi contribué à initier plus de 30 000 personnes à l’art et au talent des artistes autochtones des Premières Nations qui vivent dans le Québec d’aujourd’hui, ceux qui migrent désormais à Montréal comme ceux qui créent dans les différentes communautés, en régions éloignées. La réussite de cette expérience a mis en évidence le potentiel et l’importance d’établir sur le grand marché montréalais un lieu de diffusion pour rendre l’art autochtone actuel disponible aux clientèles intéressées.

LE PROJET L’ACCÈS AU MARCHÉ DE L’ART POUR LES ARTISTES AUTOCHTONES

Les Productions Feux Sacrés élaborent ainsi, en 2012, un projet d’économie sociale, L’Accès au marché de l’art pour les artistes autochtones. Le projet va au-delà d’une exposition temporaire et ouvre la voie à une présence et une visibilité permanentes de l’art autochtone à Montréal. Cet espace offrira aux artistes les outils et le soutien nécessaire à leur développement personnel, artistique, social et économique afin qu’ils s’intègrent plus rapidement au marché de l’art majeur de Montréal et afin de favoriser le développement d’une industrie et d’un entreprenariat culturels autochtones.

Découvrez comment nous aider à soutenir les artistes autochtones.