Nouveau conseil d’administration

By septembre 14, 2020mai 24th, 2021Actualité passée

Montréal, le 14 septembre 2020 – Les Productions Feux sacrés (PFS) ont procédé, le 25 août dernier, à la nomination d’un nouveau conseil d’administration, lors de son assemblée générale annuelle.

La présidence sera partagée entre deux coprésidents : Mme Gail Chamberlain (de la nation Wahnapitae) et M. Kevin Deer (de la nation mohawk / kanien’kehà:ka). À la vice-présidence, on retrouve Mme Marlene Hale (de la première nation Wet’suwet’en), à la trésorerie, Mme Marisa Barkhouse (de la nation Namgis), et au secrétariat, Mme Hélène Binette. Ces membres, dont trois sont nouveaux et deux sont des aînés autochtones, sauront renforcer la mission de l’organisme et lui insuffler un nouveau dynamisme.

« Dans le contexte actuel, je suis particulièrement fière de la composition du conseil d’administration, qui, pour la première fois de la courte histoire des PFS, réunit deux aînés autochtones. Leur présence au sein du conseil d’administration ancrera la gouvernance dans les savoirs et philosophies traditionnels, renforçant ainsi l’organisation dans son mandat de promotion des artistes et artisans autochtones. » croit la nouvelle coprésidente, Gail Chamberlain.

Pour sa part, Kevin Deer, coprésident, veillera à ce que les PFS se centrent sur leur mission et poursuivent leur idéal de réconciliation entre les peuples : « En ces temps difficiles, où les changements climatiques et une pandémie mondiale nous invitent à repenser et à recréer nos liens avec la terre, l’art et la sagesse autochtones sont riches d’enseignements qu’il convient de faire connaître et de partager. Ayons à cœur collectivement cette vision, au-delà de débats inutiles. »

À propos des PFS
Organisme culturel autochtone à but non lucratif, fondé en 2012, les PFS ont pour mission de construire des ponts entre les artistes autochtones du Québec et les publics de tous âges et de tous les milieux, notamment les milieux urbains, afin que ces artistes puissent s’affirmer, se développer et mieux vivre de leur art.

Les PFS croient en la revitalisation et en la réappropriation des arts et des pratiques culturelles autochtones, traditionnellement enracinées dans les communautés. Par une approche qui favorise les échanges et le dialogue interculturels, les PFS souhaitent contribuer à ce que la société parvienne à une meilleure compréhension des cultures inuites, métisses et des Premières Nations, et qu’elle adopte une attitude positive à leur endroit.

Pour plus ample information, communiquer avec :
Melissa Juliette M.
Beesum Communications
514 649-7109